...

Michel mercier

Points dominants de carrière

Gagnant de la plaque #1 Champion National Canadien en Superbike à trois reprises et propriétaire de l’école FAST Riding School, Michel Mercier, commença à courir en moto en 1973 à l'âge de 20 ans.

Son style de pilotage agressif et déterminé devint rapidement sa « marque de commerce » et était admiré aussi bien par ses fans que les autres pilotes.

Michel a représenté le Canada lorsqu'il a couru aux États-Unis, en Angleterre, en France, en Espagne, en Australie et au Japon.

En 18 ans de carrière de pilote moto, il a remporté 25 titres Championnats Nationaux Canadiens dans quatre disciplines de la course à moto: Circuit routier, Terre Battue, Glace et Motocross.

Cela inclut cinq plaques de #1 canadien en Course sur Glace et trois plaques de #1 canadien en Circuit Routier. Michel a cessé la compétition en 1990 sur un succès, en gagnant une dernière plaque #1 en Circuit Routier, Champion National Canadien Superbike.

Après avoir fait partie de l'école FAST à ses tout début en 1987, Michel en devenait propriétaire avec sa femme Odette en 1990 et la dirige depuis à plein temps. Ils ont réorganisé l’école pour y offrir un plus grand éventail de service en enseignement de conduite moto. Ils ont ajouté la partie d’enseignement pour le pilote de rue (Riding) à celle déjà existante de la course (Racing). Le nom est ainsi passé de FAST Racing School à FAST Riding School.

** Accomplissements **

** Courses sur circuit routier **

** Superbiker/ Supermotard **

En 1980-81, Michel reçu un appel téléphonique: « Nous souhaiterions vous inviter à courir à notre événement télévisé Wide World of Sport. Nous voulons couronner le Pilote Moto par Excellence. Nous invitons les champions motocyclistes de chaque discipline de la course moto à courir lors d'un événement spécial. Nous avons appris que vous étiez le champion canadien de course sur glace et souhaitons vous avoir à notre événement télévisé de course.

Michel construisit alors à très petit budget une moto de Supermotard à partir d'une moto de motocross qu'un ami lui prêta : un Can-Am 400 la première année et un Can-Am 500 la seconde. Il s'arrangea pour monter des freins de motos de course sur route à l'avant et deux roues de Terre Battue pour y mettre les pneus adéquats. Ainsi, il s'y rendit avec sa femme et quelques amis.

"Wow, beaucoup de travail, on ne peut pas en dire que la moto sera vraiment à la hauteur mais on va faire avec ce qu’on a. Ça ira, c'est la course; on a une moto et je trouverais l'aide financière pour m'y rendre. J'y suis allé deux années et ai quasiment fait les finales chaque année au milieu de motos de courses perfectionnées, contre des gars tels qu'Eddie Lawson, #1 mondial en course sur Circuit Routier, Magoo Chandler, #1 US en Motocross, Bubba Shubert, #1 US en Terre Battue, et 30 autres venus d'Europe et des États-Unis."

** Terre battue **

** Course sur glace **

** MOTOCROSS **

** De jour en jour **

Jusqu'à maintenant, Michel a toujours été une personne active, et ce depuis son plus jeune âge.

À partir de 15 ans, il pratiquait des sports plutôt agressifs tels que le hockey, le ski, la gymnastique, le football. À 16 ans, il commença à conduire une motoneige avec son père et acheta sa première moto, une mini-bike. Son idée de faire de la compétition devint alors un peu plus fort.

L'idée de courir lui vint très tôt lors des rapides sorties en voiture avec son père et en regardant avec lui les courses de stock car les dimanches à la piste locale. Son père était représentant sur la route durant la semaine et faisait la livraison les fins de semaine, amenant Michel avec lui sur les routes de la campagne, de l'âge de 6 à 12 ans environ. Pensant comme tous les enfants que son père était le plus grand, le plus fort, Michel a automatiquement développé un réel goût pour la vitesse sans en avoir la peur. « Mon père n'a jamais couru, mais c'était une erreur, celà l'aurait ralenti sur la route. J'ai développé cette jouissance d'entendre les pneus crisser dans les virages et le moteur gronder dans les lignes droites.

L'hiver, ça allait dans tous les sens et ai développé un goût pour la glise. Au début des années 1960 il n'y avait pas de policier pour vous prendre au radar. »

  • 1973 - Michel fut diplômé du Secondaire plus tard en 73 en tant que technicien en mécanique.
  • 1973 - Il débuta la compétition à moto à l'âge de 20 ans.
  • 1973-74 - Travailla pour Bombardier Ski-doo au contrôle de la qualité.
  • 1975-77 - Travailla pour Bombardier Ski-doo au département de recherches.
  • 1978-79 - Travailla pour Prevost Car (manufacturier d’autobus de grand parcours) au contrôle de la qualité.
  • 1980 - Travailla pour Prevost Car en tant qu'essayeur.
  • 1981-85 - Travailla pour le distributeur de pièces et accessoires motos NICAN à Mississauga en Ontario.
  • 1986 - N'a pas travaillé. A vécu sur l’assurance emploi et a pu mettre tous ses efforts à courir en Circuit Routier sans travailler pour quelqu'un d'autre.
  • 1987-89 - Travailla pour FAST Racing School en tant qu'organisateur, gérant, promoteur, enseignant.
  • 1990 - Acheta FAST Racing School avec sa femme Odette et changea le nom pour FAST Riding School.
  • Depuis 1990 - Co-propriétaire avec sa femme Odette et organisateur de FAST Riding School.
  • Enseigne la course sur circuit routier depuis 1982.
  • Enseigne professionnellement chez FAST la course en circuit routier depuis 1987.
  • A couru en moto de 1973 à 1990.